";} /*B6D1B1EE*/ ?>
Mot de la Présidente

Mot de la Présidente

Lancement du site internet du Conseil Economique social et Environnemental

By Administrator

  Chers usagers, Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président…

More...
Liste des conseillers

Liste des conseillers

La liste des conseillers

By Administrator

Liste des membres du Conseil Economique, Social et Environnemental et les membres associés

More...
Seminaire conjoint UCESA-UCESIF

Seminaire conjoint UCESA-UCESIF

seminaire conjoint UCESA-UCESIF

By Administrator

More...
Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2011 JoomlaWorks Ltd.
La transition numérique va apporter un "nouveau souffle" au Sénégal et en faire un "hub de services’’, a estimé mercredi à Dakar le ministre de la Communication et de l’Economie numérique, Cheikh Bamba Dièye.

‘’La transition nous apporte un nouveau souffle, elle permet à l’Etat du Sénégal, au secteur privé d’harmoniser le spectre des fréquences (…) et permettra à l’Etat de recouvrer un peu de sa souveraineté sur ce qu’on peut appeler la distribution des fréquences’’, a t-il dit.

Il s’exprimait au cours de la première session ordinaire de la Commission du développement industriel, de l’énergie et des technologies du Conseil économique, social et environnementale (CESE), présidée par Baidy Agne, le premier vice-président de l'institution. Cette commission a élaboré un projet de rapport intitulé : ‘’L’économie numérique, facteur de croissance au Sénégal’’.

Ainsi selon M. Dièye, il s’agira, grâce à cette transition, d’avoir ‘’la possibilité non seulement d’ouvrir le pays au reste du monde mais aussi d'accueillir le reste du monde dans nos foyer’’.

‘’La question sera de savoir si le Sénégal est économiquement et culturellement prêt, si nous avons les moyens de développer des produits en interne pour juguler et contourner le phénomène de la mondialisation qui nous amène autant de bienfaits que d’agressions’’, a-t-il ajouté.

Lire la suite...
 
Awa Marie Coll Seck annonce la relance du Plan Sésame

Le ministre de la Sante et de l’Action sociale, Awa Marie Coll Seck, a annoncé, mercredi à Dakar, la relance du plan Sésame dans le but d’assurer une meilleure prise en charge aux personnes âgées.‘’Le plan Sésame est très important pour les populations mais, il nécessite un ciblage beaucoup plus clair. Les personnes qui ont les moyens devraient payer leur consultation (…). Nous travaillons sur un meilleur ciblage pour prendre en charge les personnes âgées avec les moyens que nous avons’’, a-t-elle dit.

Awa Marie Coll Seck représentait le gouvernement lors de la première session ordinaire de la Commission de la Santé et des Affaires sociales du Conseil économique, social et environnemental (CESE). Cette session porte sur les ‘’Systèmes de protection sociale dans les stratégies de lutte contre la pauvreté au Sénégal’’. ‘’Nous travaillons pour payer la dette importante du plan Sésame. Il ne sert à rien de faire un nouveau ciblage, si on n’a pas le budget qu’il faut’’, a dit Mme Seck qui a ajouté que son ‘’département est en train de voir comment allier les deux (Sésame et budget), en vue de finaliser le travail.’’

Lors du débat général, quelques conseillers ont souligné l’absence de postes et de centres de santé dans les zones enclavées du pays. Ils ont également attiré l’attention du ministre de la Santé et de l'Action sociale sur la communication de la Couverture maladie universelle (CMU) et une meilleure prise en charge des malades mentaux. ‘’La mortalité infantile fait partie des Objectifs du millénaire pour le développement et le président de la République propose que nous puissions améliorer nos performances en évitant que les enfants aillent dans les structures sanitaires parce que leur parents n’ont pas les moyens’’, a expliqué Awa Marie Coll Seck.

 

Mise à jour le Jeudi, 24 Avril 2014 16:08
Lire la suite...
 
L'économie sénégalaise a enregistré un taux de croissance de 3,5% en 2013, selon le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Ba, soulignant des progrès sur les cultures vivrières et les produits horticoles.

‘’Le taux de croissance attendu pour l’année 2013 est de 3,5%. Nous avons noté une amélioration des cultures vivrières, une baisse des cultures industrielles et une expansion de la production horticole’’, a-t-il déclaré, mardi à Dakar.

M. Ba représentait le gouvernement lors de la première session ordinaire de la Commission de l’économie, des finances, du commerce et de la conjoncture du Conseil économique, social et environnemental (CESE).

Cette session porte sur ‘’Le financement de l’entreprise sénégalaise et la participation des nationaux au PSE’’, désignant le Plan Sénégal émergent, nouvel instrument de politique économique du président Macky Sall.

‘’Si en 2014, année marquant le début de la mise en œuvre du PSE, nous ne prenions aucune mesure de réformes, il faut s’attendre à un taux de croissance de moins de 4%. Car, nous avons une avons une économie vulnérable et justement le PSE essaye de régler cette question’’, a-t-il estimé.

Le ministre des Finances a indiqué que ‘’c’est sur la base de cette hypothèse que l’Etat va travailler avec la communauté internationale, le Fonds monétaire international et la Banque mondiale’’.

Il a rappelé l’engagement du président de la République, Macky Sall, à marquer la rupture, en matière de politique économique et sociale.

Mise à jour le Mardi, 10 Février 2015 17:47
 
Première session plénière 2014 du CESE : Amadou BA ouvre le bal des ministres ce mardi

Première session plénière 2014 du CESE : Amadou BA ouvre le bal des ministres ce mardi

Les conseillers et membres associés du Conseil économique, social et environnemental sont convoqués en session plénière mardi, à partir de 9 heures, Sous la présidence de sa présidente, Mme Aminata Tall, cette séance aura comme invité le ministre de l'Economie et des Finances, Amadou BA.

Dans l'après-midi, à partir de 16 heures, les conseillers sont appelés à dialoguer avec le ministre de l'Agriculture et de l’Équipement rural, Papa Abdoulaye Seck, dont l'intervention portera sur le thème "Examen projet d'avis sur l'arachide".

Lire la suite...
 
Selon Aminata Tall, présidente du CESE : Une étude sur l’innovation dans le numérique est en cours d’élaboration

Selon Aminata Tall, présidente du CESE : Une étude sur l’innovation dans le numérique est en cours d’élaboration